RHVet: vétérinaires, pilotez votre carrière

Contact Us
Feel free to contact us if you have any questions

Dans ces périodes de fêtes, nous allons aborder le sujet épineux du planning et ses conséquences. En effet, durant la période des fêtes de fin d’années, un grand nombre de cliniques travaillent avec des effectifs restreints, sont fermées pendant les jours fériés, et adaptent les horaires de leur personnel aux contraintes des horaires d’ouverture.

Ainsi, faisons un point sur les conséquences que ces aménagements ont sur les heures supplémentaires et la paye.

Cette année, Noël et le 1er janvier tombent un mardi. Ces jours sont fériés, et chômés (non travaillés) dans la plupart des cliniques vétérinaires. Afin de combler les absences, l’employeur cherchera souvent à adapter le planning de ceux présents afin d’optimiser l’activité de la clinique.

La notion essentielle : quels sont les horaires habituellement réalisés lors d’une semaine type, pendant un cycle de travail de plusieurs semaines ? 

 

CAS DES TEMPS PLEINS

1er CAS : Le salarié travaille habituellement les mardis :

  • Dans ce cas, les heures « théoriquement réalisées » les mardis 25 décembre et 1er janvier lui seront payées, mais ne rentrent pas en compte du temps de travail hebdomadaire effectif. (ex : le salarié travaille habituellement 7 heures le mardi et n’a pas travaillé le 25 décembre. Il a donc travaillé 28h/35h)
  • L’employeur peut demander au salarié de venir travailler 7h sur d’autres jours de la semaine. Il paiera 7 heures à taux plein mais non majorées, jusqu’à 35H. S’il demande d’effectuer plus d’heures , ils paiera les heures supplémentaires majorées classiquement.

2e CAS : le salarié ne travaille pas habituellement le mardi :

  • Dans ce cas, le salarié n’est pas rémunéré pour le jour férié. C’est le hasard du calendrier !
  • La majoration des heures supplémentaires est effective dès la 1ère heure.

               

CAS DES TEMPS PARTIELS

1er CAS : le salarié travaille habituellement les mardis :

  • Idem que pour les temps pleins, les heures « théoriquement réalisées » les 25 décembre et 1er janvier sont payées, mais non comptabilisées en temps de travail effectif.
  • L’employeur peut demander au salarié de venir travailler sur la semaine jusqu’à la durée hebdomadaire de son temps partiel, en payant les heures demandées à taux plein non majoré, en plus de sa rémunération habituelle.

2e CAS : le salarié ne travaille pas habituellement les mardis :

  • Le salarié n’est pas rémunéré pour ce jour férié.
  • La majoration des heures complémentaires suit les 2 conventions collectives vétérinaire et personnel non vétérinaire : « Les heures complémentaires bénéficient d'une majoration de 10 % dès la première heure. Au-delà de 1/10 de la durée initialement fixée au contrat, elles sont majorées non plus de 10 %, mais de 25 %. »

 

Merci de votre lecture ! N'hésitez pas à nous contacter en cas de question à This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
A bientôt pour d'autres questions traitées sur le blog. Parlez de nous et partagez-nous sur les rézos sociaux ;-)

Olivier